La petite boule jaune qui mange des petites boules blanches

Crâne de Pacman

par Le Gentil Garçon (http://bit.ly/cGgt0U)

Aujourd’hui, un peu d’archéologie des jeux vidéo. On va s’intéresser à l’une des toutes premières bornes d’arcade, j’ai nommé Pac-Man.

Je suis tombé, grâce à twitter, sur une page présentant une implémentation en HTML5+JavaScript du célèbre jeu. L’ensemble des détails n’est pas présent à ce jour, mais l’auteur de la page pense aller plus loin.

J’ai trouvé l’effort bienvenu dans l’esprit de se passer de flash et d’aller vers les nouveaux standards, mais ce qui a particulièrement retenu mon attention, c’est un lien presque anodin sur la dite page.

Le lien renvoie vers le site de Jamey Pittmann, sur une page intitulée « The Pac Man dossier » (en anglais, technique, mais très clair). Cette page est carrément incroyable. Outre l’historique très intéressant et détaillé sur les origines de la plus célèbre des boules jaunes, l’auteur propose une inspection méthodique, systématique et précise sur les arcanes du jeu.

Il affirme avoir procédé par désassemblage du code disponible dans les ROMs pour émulateurs, ainsi que par une expérience réelle du jeu.

Dans le dossier, on peut apprendre le comportement de chaque fantôme, chacun ayant une personnalité propre, ou les techniques pour les semer. On découvre comment le jeu détecte les collisions entre le héros et les ennemis, ainsi que la nature déterministe du générateur pseudo-aléatoire qui régit le jeu.

Si vous lisez l’anglais, allez donc jeter un œil, ça vaut son pesant de cacahuètes.

Pour vous mettre en appétit, voici une vidéo extraite du dossier, qui montre une routine mettant en défaut le moteur du jeu… High scores, me voilà!

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *