Exakta Varex

Je vous présente un petit bijou qui m’a été prêté, j’ai nommé un appareil photo 35mm Ihagee Exakta Varex VX!

Ihagee Exakta Varex VX

De fabrication Allemande (Ihagee était basé à Dresden), le boîtier tout métal donne un bon sentiment de solidité. Même la dragonne est en acier! On se demande si le désarmement du Reich n’a pas mené à des stocks d’acier dont certains ne savaient plus quoi faire. Le poids s’en fait ressentir, cependant, et ça finit par tirer sur le bras!

Ihagee Exakta Varex VX

Ce modèle est donc un Exakta Varex VX, qui a aussi été connu outre-atlantique sous le nom de Exakta V, ou Exakta VX.

Selon un article de basepath.com, le boîtier a été introduit dans les années 50, le modèle VX datant de 1951/1952 (cf cette réclame). Cependant, si on regarde la façade, on remarque l’absence de quatre rivets, remplacés par deux prises de synchro flash M et X. Je ne suis pas capable de situer exactement la période de production de ce modèle en particulier, mais il ne doit certainement pas dater d’après les années 1960.

Ihagee Exakta Varex VX

Le boîtier est à fonctionnement entièrement manuel, et ne dispose d’aucune cellule de mesure. Pour l’utiliser, j’ai compté sur la règle du sunny f/16, et j’ai aussi utilisé un posemètre à lumière réfléchie très simple, de chez Sekonic (qu’on ma prêté en même temps que l’appareil).

Ihagee Exakta Varex VX

Sur la gauche, on voit le levier d’avancement du film, et le sélecteur de temps de pose pour les temps compris entre 1/1000 et 1/25. Pour les expositions plus longues, on utilise la pose T, puis on remonte un ressort avec le bouton de droite, qui sert aussi à sélectionner les temps de pose compris entre 1/12 et plusieurs secondes. Étonnant de séparer les poses longues et courtes, mais à mon avis très malin pour assurer de la précision dans tous les domaines.

Ihagee Exakta Varex VX

L’ouverture de diaphragme s’effectue sur l’objectif directement.

À l’avant de l’appareil, le petit « canon » relié à l’objectif est capable lui-même de faire pression sur le déclencheur. Déclencheur à gauche? Oui, tout à fait, et ça va évidemment avec le levier de réarmement à gauche. On tient donc cet appareil avec la main droite sous l’objectif pour la mise au point, et je dois avouer que c’est plutôt déroutant.

À propos de ce petit canon, il sert non seulement à déclencher, mais aussi à fermer le diaphragme à sa bonne valeur au moment de la prise de vue.

Ihagee Exakta Varex VX Ihagee Exakta Varex VX

Ce n’est pas le cas de tous les objectifs compatibles avec le Varex, mais ce Zeiss 58mm f/2 propose de sélectionner l’ouverture tout en continuant de cadrer à pleine ouverture. Un petit levier situé sous l’objectif permet de repasser en ouverture maximale après le déclenchement.

Pour la prise en main, il faut se faire à la tenue « inversée », mais c’est un appareil qu’on aime utiliser. La mise au point manuelle est délicieusement agréable avec la bague à course longue et le stigmomètre du viseur. Je l’ai chargé avec une Ilford HP5 400ISO, que j’ai poussée d’une valeur. Je n’ai quasiment utilisé que le Zeiss 58mm, et j’ai fait une exception pour un 28mm sur une ou deux poses.

Voici quelques résultats:

Rue du Progrès Close to the cliffs Somehow alone Rimshot Stupid as a rabbit

Vous aimerez aussi...

7 réponses

  1. naudule dit :

    c’est beau de continuer à faire vivre les appareils d’antan 🙂

  2. Mum dit :

    Oui c’est beau et émouvant mais certains diraient appareils lontan ! Non ? : )

  3. Massé dit :

    bonjour,

    j’ai le même appareil et je souhaiterais connaître sa valuer.
    Avez vous une idée ?
    Je vous remercie par avance
    Cdt

    • olivier dit :

      Bonjour.
      Je n’ai pas d’idée exacte de la valeur de ce matériel. Une recherche rapide sur les sites d’enchère et d’occasion m’indiquent une valeur comprise entre 90€ et 150€ environ. Je ne peux pas dire à quel état du matériel correspondrait une telle côte.

  4. SALANICK dit :

    Cet appareil fait partie d’une lignée qui débute en 1933 avec le modèle « Standard » de format 4×6,5 sur film 127 (Vest Pocket). Le dernier modèle de la série a été l’Exakta VX 500 (1972). Tous ont un obturateur bâti sur le même modèle délivrant des poses du 1/1000ème (ou 1/500ème pour le VX 500) au 1/25ème (ou 1/30ème). Depuis le Modèle Standard jusqu’au VX 1000 un mécanisme permettait d’obtenir des vitesses lentes et une temporisation. Il y a eu une série économique baptisée Exa dont les deniers exemplaires ont été produits jusqu’en 1987. Des modèles moyen format 6×6 ont même été produits…. Le livre « EXAKTA Collection » publié par DDP Image Editions ISBN 2-9519891-0-5 est recommandé à ceux que le sujet intéresse. Le nom Exakta a été repris par diverses firmes (Pentacon – Cosina – Petri etc…) mais les modèles produits n’avaient pas grand chose à voir avec les Exakta Ihagee produits à l’origine par la firme Hollandaise, installée à Dresde en Allemagne septentrionale… Au moment de la guerre froide, une partie des actionnaires de la firme, ont fuit la RFA pour tenter de bâtir une nouvelle entreprise à l’Ouest (Frankfort puis Berlin Ouest) produisant en 1967, quelques exemplaires du mythique (et désormais très cher) Exakta Real…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *